Tunisia - Diario, recensioni e materiale di ricerca

David Lodge

Inserito da iopensa il Gio, 2006-03-23 20:13

Finire per una settimana in un libro di David Lodge. Con le antipatie, le simpatie, le storie d’amore, i pettegolezzi, le malignità. L’argomentazione più in voga non è “lei è un idiota”, ma “come può parlare lei senza sapere che…”. In pratica non si mette in discussione in contenuto, ma il contenitore.

Inutile argomentare. Non è interessante e nemmeno utile.

Le migliori discussioni si fanno con la gente che la pensa grosso modo come te.

Aeroporto di Tunisi. Nuova tappa.

Inserito da iopensa il Mer, 2006-03-22 20:16

La prossima volta che leggo su un programma seminario itinerante farò molta più attenzione. Non c‘è niente di più mortalmente estenuante di un seminario itinerante. Mi sento come uno di qui bambini trascinati per mano in un museo di storia naturale. Trascinati a tal punto da sollevarsi da terra, piangenti. Voglio andare a casa.

Tunisia dal 16 al 22 marzo 2006

Inserito da iopensa il Gio, 2006-03-16 17:22

Tunisia dal 16 al 22 marzo per una conferenza

Simposio a Tunisi

Inserito da iopensa il Gio, 2006-03-16 11:33

Le Symposium International Itinérant Tunisie 2006 sur Culture, Développement et Environnement
Gestion, management, technologies appliquées, ateliers de création, critique, publicité
17-22 mars 2006 Tunis/ Sousse/ Kairouan/Gafsa/Tozeur/Nefta

Conférenciers


Abdellah Karroum, Commissaire associé pour la Biennale de Dakar 2006 et chercheur à l’EHESS,
Ahmed Khaled, Homme de culture, ancien ministre, ancien ambassadeur,
Benjamin Brou, docteur en arts plastiques de Paris I-Panthéon-Sorbonne, médiateur,
Cédric Vincent, Chercheur à l’EHESS, spécialiste des arts africains, critique d’art,
Costin Miereanu, coresponsable du SICED, directeur de l’Institut d’esthétique des arts contemporains, Université de Paris I/Sorbonne Panthéon/CNRS,
Cristiano Carpanini, fondateur du Festival Dansem à Marseille,
Eliane Chiron, responsable de la Cellule de recherches en Arts visuels, IDEAC, Université de Paris I-Panthéon-Sorbonne,
Eloi Ficquet, coresponsable du SICED, maître de conférences à l’EHESS, anthropologue et historien de la Corne de l’Afrique, vice-président de l’Ecole des Hautes études en sciences sociales de Paris,
Eleni Lazidou, chercheur, membre de la Cellule de recherches en arts visuels, IDEAC, Paris I-Panthéon-Sorbonne,
François de Bernard, président du Groupe de recherches sur les mondialisations, Université de Paris 8,
Hatem Ben Othman, homme de culture, ancien ministre, ancien ambassadeur, président de L’Organisation tunisienne de l’éducation et de la famille,
Iolanda Pensa, chercheur à l’EHESS, spécialiste des Festivals d’Afrique, critique d’art,
Jean Paul Olive, directeur de l’école doctorale des arts, Paris VIII,
Mahdi Trabelsi, docteur et assistant en musicologie, Université de Tunis,
Mohamed Chafik Gouja, maître-assistant en musicologie, Université de Gabès,
Mohamed Driss, directeur général du théâtre national de Tunis,
Mohamed Hsin Fantar, titulaire de la Chaire du Président Ben Ali pour le Dialogue des civilisations et des religions, Université Tunis-Manar,
Mohamed Zinelabidine, responsable du SICDE, sociologue et musicologue, directeur de l’Institut supérieur de musique de Tunis, directeur du Laboratoire de recherches en culture, nouvelles technologies et développement,
Mokhtar Rassaa, directeur général des loisirs, Ministère du tourisme, directeur du Festival de la médina,
Moufida Tlatli, cinéaste tunisienne et critique,
Osseynou Wade, secrétaire général de la Biennale de Dakar,
Simon Njami, commissaire d’expositions, commissaire général des Rencontres photographiques de Bamako 2001, 2003, 2005 et de l’exposition Africa-Remix,
Syhem Belkhoja, directrice artistique des Rencontres chorégraphiques de Carthage, chorégraphe, directrice du Centre méditerranéen de la danse,
Zouhair Gouja, maître-assistant en ethnomusicologie, Université de Tunis,

Programme


Arrivée jeudi 16 mars 2006 à Tunis

Vendredi 17 mars 2006


09.30 Inscription au SICDE Tunisie 2006
Ouverture
Modérateur : Mohamed Zinelabidine
10.00 allocution d’ouverture de Mohamed Zinelabidine,
10.05 allocution d’Eloi Ficquet,
10.10 allocution de Costin Miereanu,
10.15 allocution de Jean Paul Olive,
10.20 allocution de François de Bernard,
10.25 allocution d ‘Eliane Chiron,
10.30 allocution de Monsieur Lazhar Bououni, Ministre de l’Enseignement supérieur,
10.45 remise par Monsieur le Ministre de l’Enseignement supérieur des attestations de mérite aux responsables des instances universitaires internationales en coopération avec la Tunisie dans les domaines des arts et de la culture.
11.00 Pause café

Première séance
« Les festivals d’art en Afrique : signes croisés »
modérateur : Ahmed Khaled
11.20 Eloi Ficquet : « Dakar 1966 / Alger 1969 : deux festivals titanesques, deux conceptions antagonistes du panafricanisme culturel, deux temps forts des indépendances africaines et de leur mémoire »
11.40 Abdellah Karroum : « Les festivals des arts à l’époque de l’alternance politique et du développement humain au Maroc »
12.00 Mohamed Driss : « L’Ouverture des Jeux méditerranéens Tunis 2001 : interface sport et culture»
12.20 Débat
13.00 Déjeuner

Deuxième séance
Deuxième séance – après-midi Après-midi
« Evénement artistique et médiation interculturelle »
modérateur : Hatem Ben Othman
15.00 Osseynou Wade : « La Biennale de Dakar, sa gestion, ses enjeux et ses réseaux »
15.20 12.20 Iolanda Pensa : “SUD – Le Salon Urbain de Douala et les financements à la culture”
15.40 Mokhtar Rassaa : «Le Festival de la médina de Tunis : structures et fonctionnement»
16.00 débat
16.45 pause café
18.00 Récital de Maria Jabrane à el-Teatro

Samedi 18 mars 2006


Troisième séance
« L’Afrique créatrice dans le regard de l’autre /
Les festivals comme plateforme »
modérateur : Osseynou Wade
09.40 Simon Njami : « Les Rencontres Africaines de la photographie à Bamako, de l’Exposition au Festival »
10.00 Cédric Vincent : « Biennale et “world class city »
10.20 Sihem Belkhoja « Les Rencontres Chorégraphiques de Carthage » 
10.40 débat
11.00 Pause café
Quatrième séance
«Art, Culture et diversité »
modérateur : Mohamed Hsin Fantar
11.20 Cristiano Carpanini : « Les réseaux et les festivals de danse en Méditerranée »
11.40 François de Bernard « Cultures et mondialisations : les sons de la diversité»
12.00 Eliane Chiron « Dépendance et indépendance des arts »
12.20 Moufida Taltli « Parole de femme créatrice tunisienne et espace de revendication »
12.40 Débat et recommandations
13.30 Déjeuner

Samedi 18 mars 2006
Après-midi programme de Sousse
« Espaces, événements culturels, environnement et tourisme à Sousse »
modérateur Abdellah Karroum

18.00 Table ronde sur «Gestion et administration des festivals de région : le cas de Sousse» rencontres avec Hichem Ben Said, Nejwa Mestiri (en partenariat avec la Direction régionale de la culture et de la sauvegarde du patrimoine, le Festival international de Sousse, l’Association des Femmes créatrices de Sousse – Qobba )
(sur invitation de l’Association des Femmes créatrices de Sousse)
19.30 Séance de travail entre chercheurs et professionnels autour d’un projet de festival en Tunisie. (Participation sur inscription)
21.00 Cocktail dînatoire à la Qobba

Dimanche 19 mars 2006


Toute la journée Cultures et patrimoines de Tunisie/ Voyage et visites guidées à travers les monuments de Sousse, Kairouan , Gafsa, Metlaoui, Tozeur, Nafta

Lundi 20 mars 2006


Troisième partie du SICED Tunisie 2006 Programme de Nafta
« Culture de l’Oasis et développement régional au Sud de la Tunisie»

10.00 Ateliers Interart et transcréation/ musique, chorégraphie, corps en mouvement, arts scéniques, peinture, photographie, installation sonore, arts visuels (direction Nicène Ksontini, Yosra Dhahbi, Riadh Ben Amor, Fethi Ladhiri, Mohamed Gafsia, Fakher Hakima, Alia Sallami, Sana Tamzini avec le concours des étudiants des arts lyriques et scéniques et Musique et nouvelles technologies de l’Institut supérieur de musique de Tunis). Mise en musique et spatialisation acoustique de Costin Miereanu.

16.00 La tente des Arts et des Savoirs/ débats culturels sur Gestion, management, technologies appliquées, anthropologie, critique, publicité culturelle…..
16.00 Modérateurs Costin Miereanu, François de Bernard, Hafedh Lejmi, Mohamed Gafsia, Fethi Ladhiri, Fakher Hakima, Zouhair Gouja, Achraf Kamoun, Nicène Ksontini, /Arts et nouvelles technologies (conférences-débat)

17. 00 Modérateurs Eleni Lazidou, Mahmoud Guettat, Eliane Chiron, Moncef Chaarana, Riadh Ben Amor, Jean Paul Olive, Senda Zinelabidine, Elena Tigler / Dépendance et indépendance des arts (conférence-débat)

18.00 pause café

18.30 Modérateurs Abdeljalil Dhahri, Benjamin Brou, Abdellah Karroum/ Droit et développement culturel (conférences-débat)
20.00 dîner
21.00 Installation électroacoustique dans le désert / Achraf Kamoun
22.00 Musiques traditionnelles de terroir

mardi 21 mars 2006


Troisième partie du SICED Tunisie 2006 Programme de Nefta
« Culture de l’Oasis et développement régional au Sud de la Tunisie»

10.00 Ateliers Interart et transcréation/ musique, chorégraphie, corps en mouvement, arts scéniques, peinture, photographie, installation sonore, arts visuels (direction Nicène Ksontini, Yosra Dhahbi, Riadh Ben Amor, Fethi Ladhiri, Mohamed Gafsia, Fakher Hakima, Alia Sallami, Sana Tamzini avec le concours des étudiants des arts lyriques et scéniques et Musique et nouvelles technologies de l’Institut supérieur de musique de Tunis). Mise en musique et spatialisation acoustique de Costin Miereanu.

16.00 La tente des Arts et des Savoirs/ débats culturels sur Gestion, management, technologies appliquées, anthropologie, critique, publicité culturelle…..
16.00 Modérateurs, Moncef Chaarana, Mohamed Mohamed Chafik Gouja, Iolanda Pensa, Fakher Hakima, Zouhair Gouja, Benjamin Brou, Eleni Lazidou/Africanisme et Anthropologie culturelle (conférences-débat)

17. 00 Modérateurs Simon Njami, Benjamin Brou, Abdellah Karroum, Riadh Ben Amor, Mohamed Zinelabidine, Neji Mtir/ Médiation des arts et médiation culturelle (conférence-débat)
18.00 pause café

18.30 Modérateurs Habib Belaid, (intervenant de la radio mosaïc), Wadi Ben Rhouma, Canal 21, Mohamed Boughaleb, Neji Mtir, Nejib Garça, Ousmane Wagué/ Média et développement culturel (conférences-débat)
20.00 dîner
21.00 Installation électroacoustique dans le désert / Achraf Kamoun
22.00 Musiques traditionnelles de terroir

C’est de ces objectifs assignés que dépendent nos questionnements de la culture en Tunisie, promus au rang du droit à la culture et au développement culturel dans l’acception d’une action sciemment opérationnelle, réinventant moyens en biais et objectifs à définir. Alors que la culture couvrait au fur du temps, dans l’ensemble de ses mutations interprétatives – créatives, anthropologiques, lettrées, cognitives -, l’être et l’avoir, identités singulières et plurielles, référentielle et a-référentielle à un habitus, à l’image-miroir de ce qui est, de ce qui doit être ou pourrait être, la politique culturelle est désormais appelée à en substituer le sens et la substance, comme fondements modificateurs des comportements. Erigée en loi de développement culturel dans le monde dit développé, elle devrait se porter comme un vecteur de changement et de réaction pour les pays émergeants ou en voie de développement, selon les critères du croît économique, de la croissance homogène et de l’obéissance à la loi du marché, offres et demandes y obligent. Le Symposium International Itinérant Tunisie 2006 sur Culture, Développement et Environnement entend susciter de nombreux points de vue débats assujettis aux modes d’organisation et de gestion du secteur culturel (événement culturel, instances de médiation, industrie, publicité, management, nouvelles technologies appliquées aux arts, médias, tourisme culturel..) en Afrique, en phase ou en rupture avec l’évolution des idées et des pratiques en Occident. Sans manquer d’interroger l’identité culturelle sous-jacente au système socio-économique et psychologique propre à une organisation, à un territoire à une région, à une localité. Notre problématique se veut ainsi certaine et insistante sur l’aboutissement du processus d’apprentissage des aptitudes en arts et savoirs portés aux normes des relations, des valeurs de l’action et des orientations stratégiques et idéologiques récurrentes, selon l’expérience des pays et leurs entendements de sa signification et/ou son expressivité. Outre les conférences, des ateliers viendront seconder une latitude créatrice à ce Symposium où des artistes étaleront une vision transcréatrice, occasionnée par l’imbrication des textes et contextes entre Culture et Environnement. L’expression culturelle se doit-elle d’épouser l’esprit de son contexte dans un pays, dans une région? Doit-elle s’y conformer ? C’est dans ce sens que la deuxième étape de Sousse (Centre-ouest de la Tunisie)  autant que la troisième de Nefta (Sud-est) tentera de creuser des interfaces entre culture/balnéaire/désertique, dans le dessein d’une appropriation à la fois orientée et/ou inspirée de son environnement. En racontant le temps des endroits, en rencontrant leurs médiateurs culturels, les idées se cristallisent et s’échangent, les recours aussi. C’est le temps d’une ouie faite d’attention et de différence. Ce n’est qu’une infime intention pour une rencontre de volonté et de hasard qui ne devrait pas tarir de promesses tant que les humains en portent et en emportent et que le respect y veille, s’y engage et s’en fait gage. 

Texte de Mohamed Zinelabidine Responsable du SICDE Tunisie 2006

Comité scientifique


Abdellah Karroum, Chercheur à l’EHESS et Commissaire associé pour la Biennale de Dakar 2006,
Costin Miereanu, coresponsable du SICDE, directeur de l’Institut d’Esthétique des arts contemporains, Université de Paris I/Sorbonne Panthéon/CNRS,
Eliane Chiron, responsable de la cellule de recherches en arts visuels, IDEAC, Université Paris I-Panthéon-Sorbonne,
Eloi Ficquet, coresponsable du SICDE, maître de conférences à l’EHESS, anthropologue et historien de la Corne de l’Afrique, vice-président de l’Ecole des Hautes études en sciences sociales de Paris,
François de Bernard, président du Groupe de recherches sur les mondialisations, Université de Paris 8,
Jean Paul Olive, directeur de l’école doctorale des arts, Paris VIII,
Mohamed Zinelabidine, responsable du SICDE, sociologue et musicologue, directeur de l’Institut supérieur de musique de Tunis, directeur du Laboratoire de recherches en culture, nouvelles technologies et développement.

Administration des SICDE


Achraf Kamoun, assistant en musicologie, Université de Tunis,
Hafedh Lejmi, maître-assistant en musicologie, Université de Tunis,
Nagi Mtir, secrétaire général de l’Association tunisienne de musicologie,
Nicène Ksontini, assistante en multimédia, Université la Manouba,
Riadh Ben Amor, trésorier de l’Association tunisienne de musicologie,
Sami Guesmi, administrateur conseiller, Université de Tunis,
Yosra Dhahbi, assistante en musicologie, Université de Tunis,
Zohra Hachad Bouhali, secrétaire général de l’ISM-Tunis,

a cura di


Ministère de l’Enseignement Supérieur
Ministère de la Recherche Scientifique de la Technologie et du Développement des Compétences
Ministère de la Culture et de la Sauvegarde du Patrimoine

A l’Occasion du Cinquantième Anniversaire de l’Indépendance et la Fête de la Jeunesse
Sous le patronage de Monsieur le Ministre de l’Enseignement Supérieur

Le Laboratoire de Recherches « Culture, Nouvelles Technologies et Développement » de l’Institut supérieur de musique de Tunis
Le Groupe de Recherches du Centre d‘études africaines « Les Festivals d’arts contemporains en Afrique » de L’École des Hautes Études en Sciences Sociales de Paris
L’Institut d’Esthétique des Arts Contemporains et Centre de Recherches en Arts Visuels de l’Université de Paris I-Panthéon Sorbonne/CNRS
L’Ecole Doctorale des Arts de Paris 8 Université Vincennes –Saint Denis
Groupe de Recherches sur les Mondialisations Université de Paris 8 – Université Vincennes –Saint Denis

Avec le soutien/ Ministère du Tourisme, Gouvernorat de Tunis, Gouvernorat de Sousse, Organisation Tunisienne de l’Education et de la Famille, ERTT, Association Tunisienne de Musicologie, Festival des Femmes Créatrices de Sousse, Centre Culturel de Nafta, Hôtel Bel Horizon.